Kreiz Y Fest - Première édition, le dimanche

Rédigé par Yahiko Aucun commentaire
Classé dans : Musique, Concerts et spectacles Mots clés : festival, musique, concerts
Kreiz Y Fest

Les 27 et 28 mai s'est déroulé, sur la commune de Glomel dans les Côtes d'Armor, la première édition du Kreiz Y Fest. Un festival avec une bien belle affiche intégralement française, surtout pour une première édition.

N'ayant pas pu m'y rendre le samedi, petite chronique de la journée du dimanche. Et un festival à 1/4 d'heure de la maison, ça ne se refuse pas. Surtout quand on se plain que la scène metal n'est pas assez active en centre Bretagne.

Quoi donc que c'est ?

Situé au bord de l'étang du Korong, à Glomel dans le centre bretagne (nommé Kreiz Breizh en breton, d'où le nom du festival), cette première édition organisée par Music'Air Production présentait une bien belle affiche :
Samedi : Moundrag, Skorbut, Dätcha Mandala, Triskill, Loudblast, AMZERA, Sidilarsen, ACOD, Igorrr, Pensées Nocturnes, HORKSH.
Dimanche : Pulverdampf, TRANZAT, Black Chamber Orchestra, Laidies Ballbreaker, We Love You All, Knuckle Head, Jours Pâles, Les Ramoneurs de Menhirs, FauxX, Shaârghot

A la base, je devais faire les deux jours avec des amis, qui se sont décommandés. Et face au peu de motivation que j'avais à y aller tout seul, je ne pensais prendre mon pass qu'à la dernière minute. Bien m'en a pris, un évènement familial m'aurait empêché d’assister à la journée du samedi. J'ai donc traîné invité mon épouse avec moi, pas trop fan de concerts, pour la journée du dimanche en lui disant « Regarde, il y a Jours Pâles, tu aimes bien Jours Pâles, tu sais Jours Pâles c'est vachement bien en concert. Pis y'a Tranzat aussi, c'est rigolo Tranzat. »

Reste que je suis un peu déçu de ne pas avoir pu assister au samedi, notamment pour voir Loudblast, ACOD et revoir Pensées Nocturnes.

Le festival

Affiche du Kreiz Y Fest

En tout logique, je commence par la conclusion.

Déjà, le site est chouette. A deux pas du lac du Korong, le site est ombragé. Les deux scènes jouent en alternance, ce qui permet de tout voir. Il n'y a pas trop de monde, même aux moments les plus blindés de la journée c'est resté plutôt contenu. Pas de files d'attente, un site contenu. Ça fait du bien et ça rappelle presque les débuts du Motocultor Festival. L'ombre en plus.

Un peu de merch des groupes, de Mass Prod et des éditions Flammes Noires, quelques food trucks — dont les amours de Call of Coffee (attention, lien Facebook, désolé), leurs cafés incroyables, leur Irish Coffee à tomber par terre et leur sympathie à toute épreuve — et de la Coreff à 6-7€ la pinte. Ça pique mais que voulez-vous, ce sont les tarifs ma bon' dam'.

Les concerts ont commencé et finis à l'heure, le son était très correct (prends-en de la graine, Motocultor) et l'organisation du festival avait l'air plutôt correcte de l'extérieur (c'est à dire sans avoir campé sur place). Peut-être manquait-il d'un point d'eau potable sur le site. Je ne sais pas si l'orga est rentrée dans ses frais mais une seconde édition a l'air d'être prévue.

Le seul reproche que j'aurais à faire n'est pas à l'encontre du festival, mais plutôt contre la quantité de gros beaufs bourrés. Des Jean-Michel-Hellfest qui titubent et passent leur temps à beugler en quantité. Une connaissance m'a confirmé que c'était déjà le cas samedi soir avec un paquet de gros lourds... Il n'y a malheureusement pas grand-chose à faire contre ça.

Les concerts

Pulverdampf

Le punk, c'est pas ma came. Dans ma découverte du rock je suis forcément un peu passé par le punk avec les Ramones, les Stooges où les Sex Pistols, mais ça n'a pas duré et je ne suis jamais rentré dans le punk français.

Mais Pulverdampf c'est passé. Les riffs étaient assez sympa, empruntés de rock un petit peu bluesy (mais pas trop) et avec un son assez gros pour que je ne passe pas un trop mauvais moment.

TRANZAT

Quel plaisir de revoir Tranzat ! J'avais découvert la formation brestoise au Motocultor 2018, et fait l'impasse lors de l'édition 2022 parce que 13h35 du matin le samedi c'est trop tôt. Du metal progressif joué avec beaucoup d'humour et de conneries racontées, une prestation hyper carrée, hyper technique. Ça penche du côté de chez Devin Townsend et ce n'est pas pour me déplaire.

TRANZAT
Un groupe d'humour progressif

Black Chamber Orchestra

Si je n'avais pas été convaincu en écoutant 2-3 morceaux de Black Chamber Orchestra, j'ai été très agréablement surpris pas la prestation. Moins chargé, moins foutraque et vraiment original. Et puis ce n'est pas commun de voir un pianiste et une chanteuse lyrique sur scène dans un festival de maitole.

Black Chamber Orchestra
L'opéra mais pas tout à fait.

Ladies Ballbreaker

Groupe de reprise d'AC/DC entièrement féminin. Elles ont tenu un show hyper énergique et vraiment carré. Mon moi de 16 ans, qui connaissait tous les morceaux, était aux anges. J'ai vraiment passé un excellent moment.

Juste un minuscule reproche sur la façon de chanter de la chanteuse. Si elle a une sacrée voix, je trouve qu'elle en fait un petit peu trop. Mais qu'importe et qui suis-je pour juger, ça marche vachement bien.

Ladies Ballbreaker
Seul reproche, elles ne m'ont pas cassé les couilles contrairement à un autre groupe 👀.

We Love You All

Après AC/DC, au tour de Black Sabbath d'avoir son groupe de reprise. Avec un chant féminin, Black Sab' passe comme une lettre à la poste. Si ce n'est les solos un peu brouillons, peut-être faute à un son pas toujours tip top, j'ai encore passé un excellent moment. Et pour le coup mon épouse avait plus de références que pour Laidies Ballbreaker vu comme je la saoule avec Black Sabbath.

Après le concert le bassiste est venu avec la chanteuse me faire un check à cause des patchs de ma veste :D. (Black Sabbath, Dopethrone, Electric Wizard, Sleep, Acid Bath et un pin's de Dopelord)

We Love You All
Franchement c'était un peu nul, ils n'ont repris que des vieux morceaux que personne ne connaît.
J'adore l'humour.

Knuckle Head

Duo guitare / voix et batterie qui sert du gros blues sauce fuzz bien grasse, Knuckle Head avait tout pour me plaire. J'ai été assez emporté par les premiers morceaux avant de lâcher à cause d'une certaine monotonie. C'est cool, gras et tout, mais un peu répétitif pendant une heure.

Knuckle Head

Jours Pâles

LA raison pour laquelle je voulais me rendre au Kreiz Y Fest ce dimanche. J'avais déjà vu Jours Pâles lors du LADLO Fest Ⅱ, l'année dernière et c'était un vrai plaisir de « se prendre une dose de mélancolie » avec le groupe, comme le dit Spellbound, le chanteur. C'est beau, puissant, mélancolique. Spellbound était au top au chant, les musiciens aussi.

Et mon épouse était contente, car ils ont fait les morceaux qu'elle aime.

Par contre Les Ramoneurs de Menhirs qui font leurs balances de biniou pendant l'intro d’Éclosion, c'est non. Bordel.

Jours Pâles

Les Ramoneurs de Menhirs

Fun fact : je suis breton et je n'avais jamais vu un concert des Ramoneurs en entier. Ça ne m'intéresse pas. Et ça ne m'intéresse toujours pas, non merci.

Je comprends l'engouement populaire autour de ce groupe, la sympathie que les gens peuvent avoir pour Loran et sa bande, les causes et les thèmes défendus, mais musicalement ça ne me parle pas.

FauxX

L'écoute à la maison m'avait fait lever un sourcil. Même si je trouvais la musique FauxX trop chargée, il y avait une lourdeur qui me plaisait bien dans cette espèce d'indus darksynth un peu post-black-hardcore-chépaquoi. Et a raison. Ça a été ma petite claque inattendue de la journée. Tantôt lourd, tantôt atmosphérique, je n'ai pas vu le set passer et ça, c'est généralement bon signe.

FauxX
FauxX, c'était vraiment bien.

Shaârghot

Dernier concert. Nous avons un peu mal au dos, aux pieds. Le vent qui rafraichissait est devenu froid, l'humidité du lac tout proche n'aidant pas. Nous sommes restés écouter Shaârghot depuis un banc au fond du site avec une belle vue sur la scène. C'est de l'indus un peu énervé, pas vraiment ce que j'avais envie d'entendre à ce moment-là. Ni jamais en fait, je commence à me dire que le seul groupe de metal industriel que j'aime bien est Rob Zombie... Reste que ça avait l'air intéressant visuellement.

Il est une heure moins quart, il est temps de rentrer à la maison. C'était cool.

Il ne me reste plus qu'à finir les billets sur les concerts depuis août dernier. Un jour peut-être.

Écrire un commentaire

Quelle est le cinquième caractère du mot lcyfxb ?

Fil RSS des commentaires de cet article